Compiz a l'avantage de très bien s'intégrer à GNOME, la configuration se faisant via GConf.
Mais, Compiz s'intégre très mal à d'autres bureaux comme KDE ou XFCE, la volonté de Novell de maintenir le code de Compiz "propre", fait que celui-ci reste très peu optimisé et lent.
L'autre alternative réside dans le fork de Quinn Storm, cette jeune demoiselle jusqu'à très récemment maintenait une branche plus "communautaire" de Compiz connu sous le nom de Compiz-quinnstorm. Entre temps, des divergences d'opinion entre la belle et les messieurs de Novell ont entériné le fork qui devient Beryl.
L'avantage de Beryl est que celui-ci se veut indépendant de tout Bureaux -exit GConf ...- et plus optimisé, avec plus d'effets graphiques, voire indépendant de ce vieux hack de XGL ou AIGLX. Le résultat est bluffant, plus rapide, plus beau, plus configurable au point que ça soit too much.
Si les effets graphiques peuvent améliorer l'ergonomie de l'interface graphique, trop d'effets peuvent la rendre contre-productive et Beryl par son abondance d'options de configurations peut dérouter.


Assez de blabla et rentrons dans le vif du sujet: Beryl a été soumis pour inclusion à Extras . Les paquets sont de bonne qualité et qui plus est proposé par un employé de la marque au chapeau rouge.
En attendant que l'audit d'Extras soit terminé, le futur mainteneur propose un dépôt qui permettra une transition en douceur après inclusion dans Extras.

1. on récupére le fichier de configuration du dépôt

$ wget http://wilsonet.com/packages/beryl/beryl.repo

2. Puis vous ouvrez une console en mode super-utilisateur et vous expédier le fichier beryl.repo dans /etc/yum.repos.d/

# cp beryl.repo /etc/yum.repos.d/

3. Ensuite, si vous avez installé au préalable des paquets de Beryl provenant de tiers, pensez à les supprimer. Pour les repérer et supprimer p.ex. :

$ rpm -qa | grep "beryl"
$ rpm -qa | grep "emerald"
# rpm -e beryl-core beryl-plugins beryl-manager beryl-settings emerald emerald-themes

4. Puis on installe les paquets suivants:

# yum -y install beryl-core beryl-manager beryl-plugins beryl-settings emerald emerald-themes

5. Soit vous lancez Beryl de façon manuelle avec la commande beryl-start, soit vous utilisez l'applet beryl-manager, pour la configuration beryl-settings.

6. Enjoy your new compositing manager ou bien demandez de l'aide ici ;-)

PS: Merci à Jarod Wilson pour ses paquets !